vendredi 29 avril 2016

Quoi de neuf dans la PAL?

J'adore Isabel Allende, mais j'avoue que cette fois-ci, c'est la couverture qui m'a attirée!


Grasset

Deux surprises cette semaine pour fiston! Le chanceux!
 
 
Un titre plus ancien, mais qui avait attiré mon attention au salon du livre de Québec et il semblerait que mon intérêt ne soit pas passé inaperçu!
 
 
Une nouvelle aventure de Bob & Marley!!
 
BONNE FIN DE SEMAINE!

lundi 25 avril 2016

Avant de t'oublier, Rowan Coleman.

Votre âge. Votre adresse. Le visage de votre amant. Jusqu’au nom de votre premier enfant. Que feriez-vous si tous ces souvenirs commençaient à s’effacer ? 
 
Pour lutter contre sa mémoire à la dérive, Claire note dans un carnet les souvenirs qui sont encore intacts. Ce carnet, c’est tout ce qui restera d’elle. Claire souffre d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. En quelques mois à peine, aller au bout de la rue est devenu une expédition, emmener sa fille au parc, un périple. À tel point que sa mère la traite comme une enfant, que son mari est désormais un étranger, et que les mots lui manquent pour dire à ses filles, dans ses moments de lucidité, combien elle les aime et craint de les perdre pour toujours. Dans ces conditions, comment profiter des derniers jours avant l’oubli ?

J’étais en pleine panne de lecture lorsque j’ai ouvert ce roman.  Je venais d’en abandonner trois à la chaîne et j’avais envie d’être happée par une histoire…  Avant de t’oublier a totalement rempli la commande!  Dès les premières pages, l’auteure nous plonge dans le drame de Claire, une quarantenaire au prise avec la maladie de l’Alzheimer à un stade précoce.  Elle est enseignante et mère de deux filles Caitlin et Esther.  Caitlin est déjà une jeune femme car Claire l’a eue très jeune et Esther est née d’un deuxième lit suite au mariage de Claire avec l’homme à tout faire venu bricoler chez elle quelques années auparavant.  Greg est beaucoup plus jeune qu’elle et se retrouve donc malgré lui devant une femme qui ne reconnaît pratiquement plus rien de leur amour.  C’est triste, c’est triste à mourir!  Mais ce qu’il y a de beau dans cette histoire, c’est que quelqu’un a eu la brillante idée de donner un carnet à Claire pour qu’elle puisse y compiler tous les souvenirs de cette famille recomposée.  Ruth, sa mère, Caitlin, Greg et même la petite Esther âgée de 3 ans participent à la construction du journal et ce sont de très bons moments pour les lecteurs car malheureusement, la maladie de Claire progresse à la vitesse de l’éclair et ces moments de lucidité sont comptés.  L’Alzheimer est traite, car il y a bien des moments où la personne qui en est atteinte comprend très bien ce qui lui arrive et elle est tout à fait impuissante face à ces écarts de conduite et ces oublis.  Rowan Coleman a fait un beau portrait de femmes fortes dans ce roman, mais elle a également bien travaillé la relation mère-fille dans les deux sens car trois générations se partagent les pages de cette magnifique histoire.

Je vous invite à consulter la page web de l’auteure (en anglais) où elle parle dans un court vidéo de ce qui a inspiré ce roman et de comment elle a mis beaucoup d’elle-même dans certains détails de l’histoire.  Rowan Coleman a écrit plusieurs romans, mais je crois que Avant de t’oublier est le seul traduit à ce jour… Dommage, car la mère, l’épouse et le mémoires semblent être ses thèmes favoris et je suis bien curieuse de voir comment elle exploite ces sujets dans ses autres écrits.  Il faudra la lire en VO!
 
Milady
ISBN:  9782811214333

dimanche 24 avril 2016

Lièvre et Tortue, Alison Murray,

C'est bien connu, le lièvre est le plus rapide et la tortue la plus lente.
Mais quand ils décident de faire la course, le gagnant n'est pas toujours celui qu'on croit...
La célèbre fable de Jean de la Fontaine est remise au goût du jour avec humour et charme à travers les mots et les illustrations d'Alison Murray.

 
Si le parcours comprend un champ de carottes, c'est presque gagné d'avance pour la tortue, non?!  Cet album orange grand format avait attiré mon œil au Salon du livre de Québec.  Alison Murray nous fait les présentation des deux participants de cette course au début du livre et une carte du parcours est disponible dans la page de garde.  Une échelle est également incluse pour que le petit lecteur comprenne bien que lorsque le lièvre fait un bond, la tortue doit faire 100 trottinements pour le rattraper.  Génial!  Après tous ces détails, il ne reste qu'à donner le départ CO-CO-RI-GO!
 
C'est un album qui revisite la fable de la Fontaine (de manière beaucoup plus accessible!) et on s'attache rapidement à ce lièvre surexcité et cette petite tortue qui fait tous les efforts pour gagner la course!
 
Un excellent moment de lecture pour maman et fiston dans lequel une petite leçon s'est invitée.  Quand on se pense le meilleur, il se peut que quelqu'un d'autre le soit à notre place et il faut beaucoup d'humilité pour accepter la défaite.  Lièvre a bien gérer la situation...
 
Gründ
ISBN: 978-2-324-01041-5

samedi 23 avril 2016

La petite poule qui voulait voir la mer, Christian Jolibois et Christian Heinrich.

Pondre, toujours pondre ! Il n’y a pas que ça dans la vie ! Moi, je veux voir la mer ! » s’écrie Carmela, la petite poule blanche. Son père, le coq, n’a jamais rien entendu d’aussi fou.
« File au nid », ordonne-t-il à la poulette. Mais Carmela n’arrive pas à s’endormir...

Carméla est une petite poule qui a beaucoup d'ambition.  Elle ne tient pas à pondre des œufs pour le reste de ses jours!  Elle veut voir la mer et elle y parvient.  Son entêtement lui vaudra des moments de bonheur, mais de peur également.  Heureusement, on viendra à son secours et malgré elle, elle sera emportée dans une grande aventure!  Je vous laisse la surprise, mais je dois dire que les auteurs m'on beaucoup impressionnée dans la direction choisie pour le reste de l'histoire.  C'est un album très spécial!  D'abord, parce qu'il fait 37 centimètres de haut en édition limitée et que les images sont grandioses, mais aussi parce que l'histoire est tout à fait charmante.  En bon québécois, nous dirions que c'est "full cute" et c'est plus que vrai.  Même fiston s'est attendri devant le bonheur de Carméla,  Pour qu'un enfant de 6 ans allume sur ce genre de détail, c'est que les auteurs ont fait de l'excellent travail!  Les illustrations suggèrent beaucoup aux lecteurs et nous avons fait un deuxième tour dans l'album juste pour apprécier l'inondation de couleurs et de petits détails!
 


 
C'est mon deuxième titre de la collection et je dois dire que je suis déjà sous le charme de ces albums.  Le contenu y est dense et il offre plus qu'une ou deux phrases par page.  Quand je lis ces albums à fiston, j'ai l'impression de vraiment lire une "histoire".  

5 à 9 ans
Pocket jeunesse
ISBN:  9782266268486

vendredi 22 avril 2016

Quoi de neuf dans la PAL?

Cette semaine, j'avais pensé vous présenter tout ce que j'ai ramené du salon du livre de Québec, mais j'ai la flegme (et je préfère faire des billets séparés!).  Alors voici ce qui est arrivé dans ma boîte aux lettres!
 
 
Mon premier partenariat avec cette maison d'éditions, j'en suis très heureuse!


Il vient de sortir en France, il devrait arriver ici bientôt!  Du même auteur que Singapour Millionnaire qui sera publié chez Le livre de poche en mai (avec une belle couverture vraiment fi-fille!).
 
Cette semaine, j'ai aussi reçu un colis spécial pour Monsieur Fiston!
 
 
Questions-réponses sur les dinosaures pour les 6 ans et +.  En plein dans le mil!!!
 
 
Une fable de la Fontaine revisitée...
 
 
Glouton a carrément grignoté la couverture! Un vrai trou, je vous dis! Je crois que nous allons bien rire avec cet album!
 
 
En édition anniversaire limitée... 37cm de haut! M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E!!
Depuis que j'ai découvert cette collection avec La poule au Bois Dormant, je les veux tous!
 
Quelques nouveautés du côté de Pierre Tisseyre aussi.
 

 
BONNE FIN DE SEMAINE!

mercredi 20 avril 2016

L'autobus magique chez Scholastic.

Depuis que fiston a commencé l'école, il aime regarder L'autobus magique sur YouTube.  Pour mon plus grand bonheur, il a délaissé les Spiderman et les Hulk de ce monde pour plutôt apprendre des choses!  C'est une série éducative qui leur a été présentée en classe.  C'est bien construit et l'animation  repose sur l'enseignante de la série Madame Bille-en-tête (dans la traduction française à l'écran, mais qui se nomme Madame Friselis dans la série de documentaires en format papier).
 
Dans le kiosque de Scholastic au Salon du livre de Québec la semaine dernière, je suis tombée nez à nez avec les livres de cette même série! Oh! joie...  Voilà les cinq titres qui étaient disponibles sur la tablette, mais la collection compte plus d'une vingtaine de titres.  Elle est destinée aux enfants de 5 à 8 ans et elle est vraiment très éducative.  Depuis lundi, fiston trimballe  Les créature marines dans son sac et son enseignante l'a utilisé à deux reprises pour faire la lecture à toute sa classe.  Il en était bien fier!
 
Ces compagnons documentaires de la série L’autobus magique sont remplis d’illustrations, de faits intéressants et de photographies éclatantes! Madame Friselis et ses élèves invitent les jeunes à découvrir le monde, le corps humain et l'espace avec cette nouvelle collection ludique et informative. À la fin de chaque livre, un glossaire aide les jeunes lecteurs à retenir ce qu’ils ont appris!
 

 


 
C'est ludique, c'est pertinent, ce sont de très bons livres de références pour donner le goût aux enfants d'apprendre!  Chaque volume est riche en détails et j'aime beaucoup le concept utilisé qui mélange vraies photos et personnages fictifs.  C'est beaucoup moins rigide comme structure informationnelle, surtout pour des enfants de cet âge.  C'est un excellent complément à la série télévisée!
 
Prochain achat La boîte à lecture... 12 petits livres de 16 pages pour les lecteurs débutants comme fiston!

lundi 18 avril 2016

La maison de vacances, Anna Fredriksson.

Eva a complètement coupé les ponts avec son frère Anders et sa sœur Maja. Alors qu’ils n’ont eu aucun contact depuis plusieurs années, la mort brutale de leur mère les réunit. Très vite, une violente dispute éclate concernant l’héritage : Eva estime que la maison de vacances sur l’archipel suédois que sa mère aimait tant lui revient de droit, mais Anders et Maja ne sont pas du même avis. Eva se réfugie alors sur l’archipel. Mais, quelques jours plus tard, Anders et Maja arrivent à leur tour avec conjoints et enfants… Au fil des jours, tous vont apprendre à se connaître, mais est-il encore possible de renouer des liens brisés depuis si longtemps?

Anna Fredriksson nous parle de ce lieu où se nouent et se dénouent les drames familiaux, où les liens se resserrent, dans ce roman émouvant et intelligent sur les relations fraternelles compliquées, le chagrin et l’amour.

La maison de vacances n’est pas un roman de grands remous, car la tumulte est plutôt intérieure!  Eva est l’aînée de trois enfants et après le décès de leur mère, elle doit lutter contre les deux autres pour conserver la maison de vacances familiale.  Sur une île quelque part en Suède, cette maison est remplie de souvenirs, mais elle également le dernier lien qui relie Eva à sa mère décédée trop rapidement.

Partie s’installée dans cette maison presqu’à la fin de l’année scolaire, Eva voit débarquer tout le reste de la famille après une toute petite semaine de tranquillité dans ce décor idyllique.  Son frère et sa sœur ébauchent des plans pour rénover la maison avant de la mettre en vente.  L’annonce est prête, il ne reste qu’à convaincre Eva... même si tous les deux savent très bien qu’elle est la seule à avoir vécu dans cette maison et pris soin de leur mère dans la dernière décennie.  Ces événements perturbent grandement Eva qui n’a pas encore accepté le décès et qui n’est vraiment pas sur le point de lâcher prise!

La maison de vacances, c’est cela.  Une guerre familiale, des relations tendues dans les couples et une finale qui prouve que la vie peut parfois réparer certaines brèches existantes depuis longtemps.  Si longtemps que parfois on en est venu à penser que c’était irréparable.

Donc, un beau roman sur les relations humaines.  Si vous avez besoin de piquant dans vos lectures, ce n’est pas le titre idéal, mais si vous avez aimé le précédent de l’auteure (Rue du bonheur), c’est dans la même veine.   La famille semble être au sommet des préoccupations d'Anna Fredriksson et la Suède est toujours à l’honneur.  La maison de vacances n’a fait qu’accentuer mon envie de la visiter un jour!
 
ISBN: 9782207125243
Trad. du suédois par Lucas Messmer
Parution : 24-03-2016 

dimanche 17 avril 2016

J'adore... Isabelle Laflèche!

Le salon du livre de Québec, c'est l'occasion de faire de belles découvertes, mais dans mon cas, c'est aussi la chance de me faire reconnaître par les auteurs pour qui j'ai déjà fait un billet ou parce qu'ils se sont retrouvés dans mes amis FB un jour.  C'est le cas pour Isabelle Laflèche qui m'a reconnue dans le kiosque de Québec-Amérique!  Avocate de formation, elle a abandonné le barreau pour se consacrer à l'écriture.  Publiée dans plusieurs pays, ses romans sont un mélange de droit, de mode et de saveurs locales.  À New York pour commencer et puis Paris par la suite, le prochain tome de cette saga se déroulera à Rome et sa sortie est prévue pour le 26 mai prochain.
 
 
J'adore Rome chez Québec-Amérique.
 
Dans le vaste océan des publications, je ne m'étais jamais attardée à et J'adore New York et J'adore Paris maintenant publiés dans la collection de poche Nomades chez Québec-Amérique.  Isabelle a été des plus généreuse et m'a offert sur le champs les deux premiers tomes de sa collection.  C'était très gentil de sa part et c'est pour cette raison que je désirais vous en parler tout de suite car vous vous doutez bien que la pile est haute et qu'il se peut que je mette du temps avant d'arriver à un nouveau livre (si je ne craque pas pour une balade à New York sous peu en compagnie de Catherine, le personnage principal!!!).  Voilà donc en quoi consiste cette série qui contient également un autre titre J'adore les Fêtes pour lequel je devrai demander à l'auteure dans quel ordre il s'insère parmi les autres... En attendant, je crois bien que je ne m'ennuierai pas avec ces romans qui ont déjà conquis le public dans plusieurs langues et qui comportent de bonnes adresses selon l'auteure... avis aux gens de la place!
 
 
 

 
BON VOYAGE!

Canette et le castor, Irène Lumineau.

Canette prend des vacances bien méritées chez son ami Gilles le castor.
C’est l’hiver et elle profite de la neige dehors.
Mais lors d’une virée en luge,
Canette va vivre toute une aventure !
 
Ce n'est que cette année que j'ai découvert cette maison d'éditions au Salon du livre de Québec!  L'auteure étant fort sympathique, j'ai acheté cet album pour fiston et je ne le regrette pas du tout!  Irène Lumineau est graphiste et illustratrice de carrière, mais elle signe également le texte de ses deux albums (Canette et le sanglier).  L'histoire se déroule au Québec, dans Lotbinière pour être plus précise, mais l'auteure qui est native de la France fait de multiples clin d'œil à son village natal à travers de petits détails tels que les peintures encadrées qui décorent la maison de Canette.  Charmant!


 
En visite chez son amis Gilles, Canette est loin de se douter qu'elle vivra une aventure très éprouvante!  Heureusement, les amis de Gilles sont tous au rendez-vous pour aider Canette à se sortir d'une situation très fâcheuse...  Les images sont vives et colorées et le texte qui se compose de quelques rimes s'accorde très bien aux illustrations. Canette et le castor est, selon moi, un bel ambassadeur du paysage québécois.  La cabane en bois rond, le Château Frontenac et la forêt canadienne, tout y est! Il fallait une Française pour y penser...!  De plus, les détails n'ont pas été négligés car une carte de la région visitée se retrouve dans les pages de garde.

 
La fin de l'album est tout aussi intéressant car il contient un album souvenirs des vacances de Canette (avec photos!), un texte de deux pages pour en savoir plus sur le castor et un jeu de cherche et trouve avec lequel fiston s'est bien amusé.  J'aime lorsqu'un album contient du matériel supplémentaire.  C'est hyper utile pour poursuivre la discussion après la lecture et dans un sens, je trouve que ça prolonge la durée de vie du livre.

Irène Lumineau se dépace dans les écoles pour faire la lecture de ses livres. Elle m'expliquait que les enfants peuvent toucher ses dessins et que c'est une expérience très enrichissante pour eux.  Je n'en doute pas une seconde!

Une belle découverte de mon salon du livre cette année.
 
3 à 10 ans
ISBN: 978-2-922265-89-7 

vendredi 15 avril 2016

Quoi de neuf dans la PAL?

De bons titres, de bons titres dans la boîte... encore et encore!
 
 
J'aime lorsque l'auteur revient sur les débuts d'Erlendur.  Cela me permet de lire les derniers titres même si je n'ai pas encore terminé toute la série!


La Bagnole
Qu'est-ce qu'ils ont bien pu trouver dans le bac à sable?!


Nathan
Je suis certaine que vos enfants vous ont fait le même coup!

Et les belles surprises... encore et toujours! Je suis gâtée pourrie!!!


Libre Expression
Dédicacé en plus! Tellement hate de le lire!


Pocket
 Tout quitter?  Oui, une journée ou deux, pas plus! :)


Usborne
Quelques classiques et d'autre que je ne connais pas du tout!


Usborne
Mon billet ici.


Les éditions du journal

Et un petit achat, parce que je ne résiste jamais devant Splat!


Nathan
La compétition est forte entre Splat, son frère et sa sœur...

BONNE LECTURE!

mercredi 13 avril 2016

Nomades chez Québec-Amérique.

Un billet un peu spécial, car au lieu de vous inclure la réception d'aujourd'hui dans mon Quoi de neuf dans la PAL? du vendredi qui sera déjà assez long, j'ai décidé de vous en parler maintenant!  D'abord, parce que j'ai reçu tous les livres (surprise!) à paraître cette semaine d'une même collection et parce que je n'aurai pas le temps de tous les lire dans un délai acceptable.  Ensuite, je tenais à vous en parler parce que je trouve que c'est une collection intéressante chez Québec-Amérique.  Nomades, ce sont de grands romans publiés en format poche. Pratique et moins dispendieux, c'est aussi une belle occasion de donner une seconde vie à de bons livres.  Ce n'est pas encore une pratique courante au Québec, c'est une belle initiative de la part de la maison d'éditions.
 
La collection couvre plusieurs genres (historique, thriller, biographie, humour, etc.) et ce sont des romans d'auteurs québécois exclusivement.  De grands noms comme Andrée A. Michaud (Bondrée), Micheline Duff, Stéphane Dompierre ou encore Pauline Gill figurent parmi les auteurs déjà publiés. Si je ne me trompe, c'est une collection très récente, je suis donc convaincue que d'autres succès des dernières années joindront rapidement cette jeune cohorte. 
 
Je vous laisse donc découvrir les 7 nouvelles parutions de la semaine!
 


 






 
 
BONNE LECTURE!